dimanche 23 février 2014

22 février 2014 Governor's Harbour

22 février 2014 Governor's Harbour

On a veillé tard hier au Fish Fry et ce matin on a fait la grasse matinée en regardant les enfants prendre des leçons de voile.
Pendant que nos enfants apprennent à patiner sur les étangs gelés (ce qui explique sans doute pourquoi nous sommes encore champions olympiques au hockey :-D ), ici les enfants apprennent la voile.


On compare souvent Governor's Harbour avec Hope Town ou Harbour Island en raison de son architecture avec ses maisons irisées de style victorienne. Berceau de la civilisation post colombienne aux Bahamas, Governor's Harbour compte un nombre impressionnant de vieilles maisons datant du 19 ième siècle.

Parmi ces bâtiments, il y a la bibliothèque Haynes dont la pierre angulaire a été posée le 3 décembre 1896 ainsi que l'église anglicane St-Patrick, qui fut quant à elle bâtie en 1891.

La bibliothèque charme l'oeil avec ses fioritures et ses couleurs bonbon qui nous rappellent une maison en pain d'épices
Remarquez les ciselures de la corniche.

Elle regorge plus de 11 000 volumes et y a aménagé un coin pour les petits. À l'étage des ordinateurs ont été mis à la disposition des usagers moyennant  5 $ pour une heure d'accès à Internet. Elle accueille environ 11 000 visiteurs annuellement.


Tout de suite à côté, sue un beau terrain paysager avec des plantes indigènes résistantes à la chaleur et aux ouragans se dresse l'église St-Patrick. Comme cité ci-dessus, elle fut construite en 1891, et bien que victime de plusieurs ouragans tels  Floyd et Andrew, elle se dresse toujours fièrement face à la mer. Elle a certes été rénovée et bien entretenue, il y a encore des échaffaudages visibles et les travaux sont financés en grande partie par les paroissiens.

Son aspect lui confère un cachet tout à fait médiéval.
Voici l'orgue originale installée au moment de la construction de l'église.

Le cimetière adjacent est intéressant, car avec ses tombeaux voûtés, il ne ressemble en rien à ce que nous avons vu aux Bahamas.  

Rien à voir avec nos cimetières manicurés, les fleurs sauvages y poussent et le terrain en friche indique qu'il n'y a pas eu de nouvelles tombes depuis un bon moment. Les familles souche Bethel et Pyfrom reposent en paix en face de l'océan qui les a sans doute vus arriver.

Je voudrais apporter une précision : ceux qui me connaissent savent que j'adore visiter les cimetières. Est-ce mon côté morbide? Que nenni! Il n'en est rien. C'est pour moi un grand livre d'histoire où j'y retrouve les acteurs et pères fondateurs d'une ville, son histoire, ses origines, ses grandes épidémies, l'âge à laquelle ils mouraient etc. Et plus les cimetières sont vieux, plus ils regorgent d'information.

C'est samedi et les villageois semblent occupés à l'intérieur car les rues sont plutôt animées de touristes que de locaux. À 17 h, nous entendons une voix amplifiée par un microphone dont la répercussion a dû se faire entendre jusqu'au confins de l'île, cette voix de prédicateur haranguant ses fidèles, on y a eu droit en direct pendant une heure entière! J'oserais avancer que c'est un tantinet intrusif...

Conditions de navigation

Pas de navigation aujourd'hui. Soleil, vents négligeables. 26°. Averse en fin d'après-midi.

Ancrage

Pas de changement

Un clin d'oeil à l'histoire

La bibliothèque Haynes (en l'honneur du gouverneur Haynes-Smith) sise à Preston Square a ouvert ses portes le 11 novembre 1897. Personne ne sait vraiment pourquoi mais après un certain temps, la bibliothèque servit d'entrepôt pour ensuite être abandonnée, ses livres distribués aux quatre vents. En 1994, un groupe de citoyen constatant l'état de décrépitude de la bâtisse se mobilisa et grâce à de généreux mécènes, la bibliothèque fut entièrement rénovée. L'achat de nombreux manuels et des dons de livres lui ont finalement restauré sa vocation initiale. 

Le mot du Capitaine

Au risque de me répéter, je vous conseille de vous munir d'un seau à fond de verre. Ce seau vous servira à de nombreuses occasions, notamment pour aller en dinghy vérifier votre ancre. Mine de rien, dans des conditions d'ancrage à tenue moyenne, vous voulez vérifier votre ancre périodiquement. Vous abaissez le seau dans l'eau et le fond de verre vous permet de voir clairement, un peu comme si vous portiez un masque de plongée. Très utile aussi pour aller à la pêche à la langouste, dénicher une belle tête de corail pour la plongée en apnée etc. Vous vous féliciterez de ce petit investissement d'environ 40 $.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire